Bord d’attaque / Bord de fuite — 2017-2018

Se déroulant dans divers sites et colonies d’oiseaux de mer à travers l’Écosse et le Québec, puis dans les collections scientifiques et la Bibliothèque des Musées nationaux d’Écosse à Édimbourg, dans les collections spéciales de la Bibliothèque de l’Université de Glasgow et dans la réserve du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, le projet Bord d’attaque / Bord de fuite prend la forme d’une œuvre vidéographique et d’un livre d’artiste. Terminologie anatomique et aéronautique, la locution Bord d’attaque / Bord de fuite évoque les caractéristiques physiques de l’aile qui permettent le vol. Les recherches scientifiques récentes démontrent toutefois que la mobilité, rendue possible par le vol, ne porte pas les oiseaux marins boréaux à délaisser les sites de nidification qu’ils ont choisis, et ce, même si les conditions climatiques et environnementales se trouvent bouleversées.

Lors du travail de captation vidéo et sonore en Écosse (Ailsa Craig, Bass Rock, île de May, Hébrides Extérieures, Troup Head), à l’occasion d’une résidence au Centre for Contemporary Arts de Glasgow, et au Québec (Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Parc national Forillon), je me suis intéressée aux oiseaux de mer de l’Atlantique Nord et de la Mer du Nord. La vidéo Bord d’attaque / Bord de fuite évoque librement, à travers des paysages de mer, des portraits d’oiseaux ainsi que des données scientifiques, la situation actuelle dans laquelle se trouvent certaines espèces d’oiseaux de mer boréales, à l’ère des changements climatiques.

Un livre d’artiste présente une séquence de photographies qui montrent des oiseaux sur le terrain, ainsi que des spécimens et des images tirées d’ouvrages scientifiques historiques. Cette collection d’images d’oiseaux aborde à la fois la fonction de conservation qui est le propre du musée et l’enjeu de la conservation de la biodiversité.

Leading Edge / Trailing Edge — 2017-2018

Taking place in various sites and seabird colonies across Scotland and Eastern Quebec, but also in the scientific collections and Library of the National Museum of Scotland in Edinburgh, in the special collections of the Glasgow University Library and at the Nature Science Museum in Sherbrooke, Quebec, the project Leading Edge / Trailing Edge includes a video and an artist’s book. This terminology, specific to anatomy and aeronautics, evokes the physical characteristics of the wing that allow flight. However, scientific evidence shows that boreal seabirds, despite their mobility, will not leave or change breeding sites, even when climatic and environmental conditions are disrupted.

While filming and sound recording in Scotland (Ailsa Craig, Bass Rock, Isle of May, Outer Hebrides, Troup Head) during a residency at the Centre for Contemporary Arts in Glasgow, and in Eastern Quebec (Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Parc national Forillon), I became interested in the North Sea and North Atlantic Seabirds. The video Leading Edge / Trailing Edge loosely evokes, through seascapes, portraits of birds and recent scientific data, the actual situation of boreal seabird species, in the era of climate change.

An artist’s book presents a sequence of photographs showing birds in the field, as well as specimens and images from scientific collections and historical scientific publications. This collection of bird pictures addresses both the function of museum curation and the notion of biodiversity conservation.